Agressions sexuelles commises par des enseignants bouddhistes: le Dalaï Lama savait #metooguru #metoo #balancetonporc

Une nouvelle rencontre est prévue en novembre entre tous les leaders spirituels tibétains à Dharamsala, où « ils devraient parler » des allégations d’agressions sexuelles. « Les leaders religieux devraient être plus attentifs » à cette problématique, a-t-il conclu. Lire Plus

 

En fait le Dalai-Lama ne sait pas de quoi il parle. Comment peut-il donc avoir la bonne approche ou la bonne réponse s’il ne sait pas de quoi il s’agit.

En effet, quand on sait que dans Shambhala, le Sakyong cherchait exprès des filles traumatisées pour ensuite les abuser sexuellement…quand on sait ça, mais que le Dalai-Lama et son staff se limite à dire qu’ils ont déjà le rapport en trois parties de #shambalametoo et quand on lui demande s’il l’a lu, on nous répète que le DL a déjà le document et que nous en tant que victimes on se voit repartir de la rencontre avec le document shambhala dans les mains, alors qu’on était venu le présenter,  ça donne un signal clair de ce qui va arriver aux autres documents qui lui ont été transmis.

J’aimerais, j’adorerais qu’on me prouve le contraire, qu’une enquête va être poursuivie, que les victimes de ses actes vont aller plus loin que le « name & shame » encouragé par le DL, mais j’ai de sérieux doute quant à la capacité du DL de faire quoi que ce soit de plus que ces 20 dernières années, même après lui avoir apporté et déposé dans sa main un livre unique qui relate 12 cas d’abus sexuels dans des centres bouddhistes en Europe.

Je profite d’être sur ce post pour vomir sur les fanatiques bouddhistes qui vont minimiser, détourner l’attention avec tous les arguments utilisés depuis des siècles contre les femmes et les victimes d’abus sexuels en général genre :

– ce genre d’abus se passent dans toute la société, ce n’est pas une particularité du Bouddhisme (comme si ça justifiait la normalité des abus dans une religion dite de compassion)
– si c’est des femmes majeures, alors c’est leur problème elle n’avait pas à se retrouver dans la situation
– si c’est un problème de société, le dalai-lama n’est pas la police du Bouddhisme (par contre le fait de fréquenter des abuseurs tel que Sogyal ou Spatz sans un véritable check de leur compétence ou/et capacité, c’est directement légitimer ces charlatans et donc les légitimer par rapport au grand public.

 

Trop facile pour le Dalai-Lama de dire depuis 1993 : name & shame et lui peut continuer à fréquenter ces prédateurs sans les nommer et sans leur mettre la honte ? pourquoi donc tout le travail est sur les victimes de ses actes atroces et pas sur les « leaders », les « responsables » des écoles et les différentes lignées et donc tout en haut de cet échafaudage le Dalai-Lama ?

c’est un raccourcis ? non c’est une conséquence directe du Business du Bouddhisme Tibétain en Occident et ailleurs.

 

Le chef tibétain estime que les « leaders spirituels devraient être plus attentifs » aux cas d'agressions sexuelles.
Le chef tibétain estime que les « leaders spirituels devraient être plus attentifs » aux cas d’agressions sexuelles.
Comments from Mastodon:

This post is also available in: EN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

Je partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit