Skip to main content

#OKCinfo

Temple bouddhiste de l'Hérault : confidences de l’ancien bras droit Olivier Raurich #rigpa #sogyal #rimpoche

"Petit à petit", des "choses inacceptables" sont apparues. Olivier Raurich a recueilli des "témoignages", explicites, qui racontent "comment il utilise sa position de grand maître et ce qui relève du “sacré” pour obtenir des faveurs sexuelles". Il y a aussi cette scène étrange, au terme d'une retraite qui a rassemblé 800 étudiants en août 2014 à Roqueredonde, où Rinpoché demande "des offrandes très abondantes, en liquide, des enveloppes épaisses où il fallait marquer son nom". Plus tôt, durant l'été 2011, ce malaise lorsque Lerab Ling lui fait suivre "un entraînement pour ne pas répondre aux questions embarrassantes des journalistes", après la parution d'un article critique dans l'hebdomadaire Marianne. Il choisit pourtant encore de rester.

"Peut-être que Sogyal s'est pris à son jeu, il croit en sa propre histoire", analyse Olivier Raurich, revenu de l'organisation de "l'institution tibétaine comme une institution religieuse", avec "des gens merveilleux et des brebis galeuses, que l'institution couvre". Lui-même a-t-il été aveuglé par le concept de “folle sagesse” qui permet à des grands maîtres de "casser l'ego" des autres pour les amener à l'"éveil" spirituel ? Marion Dapsance rappelle qu'Olivier Raurich invitait les élèves à "ne pas faire preuve d'esprit critique", "accepter tout ce qui sera dit et fait par Sogyal Rinpoché comme un enseignement", intégrer qu'"un grand maître n'est pas un être humain comme les autres", mais un être "spécial", exempté des "règles du sens commun"...

Encore une fois pour les enfants devenus adultes au sein de la OKC, en analysant ce qui se passe à on constate à quel point c'est criant de similitudes avec le comportement de Robert Spatz alias Lama Kunzang. 

Par contre chez OKC contrairement à Olivier Raurich qui est capable de prendre du recul et analyser la situation dans laquelle il se trouvait, a peine 1 an après son départ du centre, le conditionnement et le cul de sac dans lequel se trouve encore aujourd'hui les membres OKC démontre de la profondeur du conditionnement et de l'impasse de leur situation économique et social, les rendants effectivements incapable de trouver ou de penser une porte de sortie.