Plaidoyer pour le gourou planqué #OKCinfo #okcproces #Bruxelles

Trois audiences complètes pour tenter de laver Robert Spatz, le «Lama Kunzang» poursuivi pour plus de 100 crimes et délits, dont des viols de mineures.

Me Quentin Wauters a fort à faire pour sauver un sacré client de la noyade. Il mobilisera en effet trois longues audiences à la défense de Robert Spatz, alias Lama Kunzang, Jean Bucura, alias Henri Bucura, alias Jean Wangyel… L’ancien réparateur de télés, né à Ixelles en avril 1944, l’a en effet chargé depuis sa retraite en Espagne de redorer son image. Mission quasi impossible, vu la quantité de préventions, l’enrichissement personnel considérable du gourou de la secte OKC et de son staff, vu aussi le nombre de plaignants, notamment pour des viols et des attentats à la pudeur sur des mineures. Certains de ceux-ci auraient été perpétrés à Aiseau-Presles où le diseur de bonnes aventures tibétaines avait pris racine, après quelques semaines de détention à Bruxelles, en 1997.

 

 

Tour de vis…

Oui, voilà bientôt 20 ans que des perquisitions en cascades avaient été coordonnées en Belgique, en France, en Espagne et au Portugal où différentes succursales de la secte d’inspiration bouddhiste étaient implantées. Un haut fonctionnaire européen figure également parmi les prévenus. Mais cette onde de choc, qui s’annonçait comme la première mèche d’une bombe qui allait faire exploser cette communauté fort portée sur les légumes et les repas végétariens, a mis près de deux décennies à provoquer réellement les foudres judiciaires.

Dans l’espace, les activités d’Ogyen Kunzang Chöling (OKC) n’ont fait que se multiplier, comme l’exploitation sauvage de bénévoles pour les restaurants et les épiceries contrôlées par la secte, ainsi que la progression spectaculaire de son patrimoine immobilier et l’exportation de sommes coquettes à l’étranger, dans des paradis fiscaux notamment. Sans parler de l’endoctrinement savamment orchestré d’enfants, arrachés à leurs parents asservis.

Mais Me Quentin Wauters a plus d’un tour dans son sac et il vient d’ailleurs d’obtenir un acquittement technique retentissant pour la Scientologie. D’où un acharnement d’autant plus vigoureux à tenter de débusquer des vices de procédure.

… et de vices!

Le plaideur a fait valoir notamment que des poursuites intentées en France, pour des préventions identiques, à son sens, imputées à OKC, ont abouti à des non-lieux. À ses yeux, pas de doute, l’espace judiciaire européen ne permettrait pas de juger deux fois un même prévenu pour des faits similaires. Les justices belges et françaises devraient, à son estime, être mises au même diapason.

À l’entendre, nos juridictions ne seraient pas davantage compétentes pour connaître de crimes et délits commis à l’étranger.

Enfin, au rayon des mœurs, Me Wauters a tenté de battre en brèche une véritable cabale. Et de s’en prendre sans détour à l’ancien médecin d’OKC, aujourd’hui partie civile constituée contre la galaxie Spatz. Le toubib fut en effet l’un des membres actifs de cette mouvance particulièrement nuisible et c’est au moment où il déposera plainte que les victimes d’abus sexuels vont se manifester. À commencer par l’ex-épouse du guérisseur.

Enfin, l’avocat du milliardaire a souligné que de nombreuses jeunes femmes qui ont révélé leur chemin de croix, au cours de ces dernières semaines et jamais auparavant, auraient déclaré qu’elles tenaient à faire part de leurs doléances, notamment pour se porter au secours de la trentenaire qui aurait été violée à Aiseau-Presles, en 2002 et 2003.

En un mot comme en cent, Me Wauters considère que rien ne tient la route dans ce dossier.

On poursuit demain.

Comments from Mastodon:

This post is also available in: EN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

Je partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur reddit