1) Donner depuis notre site web

Donate to the crowdfunding

3) Paypal

Comment nous utilisons les fonds depuis 2015 :

  1. Mener à bien nos initiatives de Justice en, Payer nos avocats en Belgique et en France
  2. Payer des frais médicaux (soutien psychologique principalement)
  3. Payer des frais de transports des parties civiles vivant à l’étranger pour assister au Jugement final
  4. Contribuer aux frais de communication de l’initiative OKCinfo (Hébergement, Siteweb)
 

Tout surplus sera reversé à des organisations qui se battent contre les dérives sectaires et les abus sexuels sur mineurs. 

4) Virement bancaire (sans frais)

Il est également possible d’effectuer un virement bancaire directement.

Nom: OKCinfo

Banque : NewB
IBAN : BE28 9660 1273 9420

BIC : NEECBEB2

les autres champs sont optionnels

 

Nous vous remercions du fond du cœur pour chaque don.  ❤ 

Pour l'instant toute aide financière sert à la continuation de l'existence de notre initiative en justice, l'arrêt des abus, des crimes de Robert Spatz.

En Belgique, depuis 2016, donc deux procès, OKC a été largement acquittée, à la lumière de l’ampleur des faits exposés devant la cour de Bruxelles et de Liège, de fait l’instruction et le procès serait en partie à refaire pour véritablement établir la responsabilité de la direction et des parents/adeptes.

Dans la première phase du procès en 2016 il était encore question d’imaginer de la part de certaine partie civile l’idée d’une véritable dissociation de la part de la direction OKC d’avec Robert Spatz, hors, malgré la prise de conscience des adeptes à l’intérieur, non seulement la direction n’a pas démissionné comme en plus elle est toujours en charge de la direction de l’association.  C’est du jamais vu !

Alors même qu’il est acquitté, peu après le jugement du 2 décembre 2020, le secrétaire général de la OKC fait circuler l’info que “l’état belge aurait abandonné les poursuites”, pas un mot sur la condamnation de Robert Spatz et l’envie, débile, à peine dissimulée de se pourvoir en cassation avec le Maître s’il venait à le demander… Acquitté.

Ça en dit long pour une organisation dite Bouddhiste qui se serait séparée dans les apparences de son fondateur.

Ceci dit, aujourd’hui en 2021, la direction actuelle de la OKC ne représente un danger que pour ses adeptes restants, tous les jeunes en sont sortis, c’est certainement une aubaine et une démonstration de l’habileté juridique de la direction à utiliser le temps “raisonnable” en sa faveur pour s’en sortir dans le fond mal jugée, reconnue sous emprise, endoctrinement reconnu dans le chef des différents administrateurs, oui, mais tellement de responsabilités non-établie, l’absence presque totale des parents dans ce procès, l’absence d’anciens adeptes, à part de rare apparitions, l’absence du principal accusé, Robert Spatz, fondateur de la Ogyen Kunzang Choling.

Sauf que ce n’est pas fini.

la OKC est peut être acquittée et reconnue sous emprise en Belgique mais en France c’est une autre pair de manche et vu le déni de la direction, vu l’absence totale de reconnaissance, de regret de la part de la direction OKC, vu le fait que la direction OKC, même après un tel scandale, est toujours en poste, qu’il n’y a eu aucune démission, pire, vu que la direction OKC France trône dans un déni totale, vu que OKC prétend continuer d’exister sous ce nom choisi et mis en place par un pédocriminel déguisé en Lama Bouddhiste Tibétain, il est de notre devoir de mettre un terme définitif à la dérive OKC-Spatz qu’elle se passe en Espagne, Belgique ou en France.

Robert Spatz se terre en Espagne dans la région de Malaga & Marbela .

  • Les frais de son procès sont potentiellement payé et sourcé d’une manière illicite (fort soupçons)
  • C’est possible/probable que des abus sexuels ont eu lieu entre 2003 et 2021 (très fort soupçons)
  • D’après notre expérience des 5 ans de procédure depuis 2016 la défense de Robert Spatz semble posséder des myriades de pièces (forgées au besoin) et des informations personnelles sur les parties civiles et leurs parents, un véritable service d’information invasif pour déstabiliser les parties civiles.
  • L’utilisation abusive du nom et de l’image du Dalai-Lama, Matthieu Ricard, Rabjam Rinpoche, Pema Wangyal Rinpoche, autant de référence utilisée par la défense pour se proclamer du Bouddhisme Tibétain, le tout pour se défendre d’abus sexuels et de maltraitance sur des enfants, une ligne de défense complètement détaché de la réalité du fond et des accusations déposées au fil de la procédure.
  • Le Silence des sommités du Bouddhisme Tibétain sur la question des abus sexuels, que ce soit RIGPA, SHAMBHALA, OKC, reste une tache croissante sur l’image et l’intégrité du Bouddhisme Tibétain en occident, de Trungpa à Robert Spatz en passant par Sogyal, c’est tout un système qu’il est impossible de ne pas voir, hors tout comme dans d’autres religions, l’infrastructure du Bouddhisme Tibétain en Occident est dans les mains d’adeptes serviles, perdu dans des croyances d’éveils et autres balivernes projetées sur des individus qui n’ont pas le moindre discernement, qui n’ont rien fait pour arrêter Spatz, qui même quand ils ont reçu des informations crédibles d’ex-adeptes OKC on fait la sourde oreille et n’ont jamais daigné la moindre attention aux victimes, bien au contraire, le monde Bouddhiste Tibétain en Occident s’est rangé du côté de la OKC et ses mensonges et déni qui a à son tour endormis la vigilance d’autres acteurs du Bouddhisme Tibétain en France et ailleurs, ce qui a provoqué de fait, un soutien, une continuation de crédibilité directement et indirectement donnée par toute une “Lignée de Maîtres” qui ont continué, pendant tout le temps de l’instruction et des procès à fréquenter OKC.
Impact sur la réputation d'OKC
80%
Impact financier sur OKC
80%
Impact de la Justice sur OKC
20%
Impact sur la réputation de Robert Spatz
90%
Impact financier sur Robert Spatz
20%
Impact de la Justice sur Robert Spatz
33%