Lire la vidéo

Un groupe de jeunes victimes des dérives sectaires d’une communauté pseudo-bouddhiste d’inspiration tibétaine et des abus de son gourou a « gagné » 2 jugements dans ce procès qui s’étale depuis 2016, mais doit encore faire face à un pourvoi en cassation.

Tout le monde n’a pas le même accè$ à la Justice, ni la même perversité pour continuer à s’enfoncer, alors même qu’il se voit en partie acquitté (direction de l’association OKC) remboursé (2.8M€ pour Spatz), 5 ans avec sursis (76 ans, soi-disant « malade », délai raisonnable dépassé) on espère que ce pourvoi sera rejeté fermement par la cour de Cassation.

Nous sommes à présent dans la quatrième phase de ce procès qui dure depuis 2016 : deuxième pourvoi en cassation suite au jugement du 2 décembre 2020, si ce pourvoi en cassation est accepté et donc le dernier jugement « cassé », ça repartirais pour un tour, il se peut que dans ces conditions nous devions encore compter sur la générosité du grand public pour nous donner les moyens d’assurer notre défense.

L’Arbre aux racines profonde ne faiblit pas dans la tempête, nous irons jusqu’au bout.

Notre histoire

Nous sommes 23 anciens enfants d’adeptes, constitués en tant que parties civiles dans le procès en cours contre le gourou Robert Spatz (alias, “Lama Kunzang”) et la secte Ogyen Kunzang Choling (OKC). Plusieurs d’entre nous ont porté plainte pour viols et abus sexuels sur mineur. D’autres anciens adeptes ont également porté plainte : Spatz est accusé d’avoir manipulé les membres d’OKC à des fins personnelles et criminelles.

OKC a été créée dans les années 1970 par Spatz dans le but (selon lui) d’oeuvrer à la “transmission et la mise en pratique des enseignements bouddhiques de la tradition tibétaine”. Alors que la vie communautaire était rêvée comme une alternative utopique et idyllique, elle s’avérera être dictée par un manipulateur sadique et pédophile.

Comme le juge de première instance l’a établi, les adeptes ont été exploités à son profit. Pendant qu’ils travaillaient sans relâche de manière bénévole -puis comme faux indépendants sous/pas payés- en Belgique, au Portugal et en Espagne, leurs enfants, donc nous, ont été envoyés à Château de Soleils (alias “Nyigma Dzong”), un lieu isolé de tout dans les Alpes de Haute-Provence.

A l’issue d’un procédure entamée il y a 20 ans (1997), Robert Spatz a été condamné en 2016 en première instance à 4 ans de prison avec sursis et à des dédommagements -pour de multiples chefs d’accusation, notamment pour prise d’otage d’enfants avec circonstances aggravantes de torture, abus sexuels et viol de jeunes adolescentes, et plus de cent actes répréhensibles allant de l’usage de faux, d’extorsion en passant par le blanchiment d’argent.

C’est suite à l’appel de cette décision par Spatz et OKC que nous vous demandons de l’aide car nous n’avons pas de ressources suffisantes pour obtenir justice.

L'endoctrinement

Loin des regards, nous étions endoctrinés avec des heures de prières quotidiennes et pratiques “religieuses” propres à Spatz. Sans autre référence, loin de nos parents que l’on nous décrivait comme pollués corrompus par leurs émotions et la civilisation occidentale, nous avons appris à nous en remettre à lui, jour et nuit.

Des violences physiques et psychologiques

Devant le juge en première instance, nous avons décrit des carences sévères : affectives, alimentaires, médicales, scolaires. Les violences physiques et psychologiques étaient quotidiennes : des coups de bâtons, des enfermements, courir dehors pied nu sur la neige, privation de nourriture, devoir rester dans la nuit dehors n’en sont que quelques exemples.
Il nous était impossible de nous rendre compte de l’injustice dont nous étions victimes et nous étions terrorisés à l’idée de désobéir. La douleur était présentée comme bénéfique. On nous disait que le fait de souffrir était bon pour nous, que cela allait nous endurcir et nous préparer à survivre à la fin du monde. Nous avons grandi dans l’idée que la fin du monde était proche, et Spatz voulait nous y préparer comme des guerriers. Selon Spatz, seuls les êtres vivant sur la “terre pure de Nyima-Dzong” en réchapperaient.

Des abus sexuels sur les jeunes filles

Les jeunes filles furent probablement les plus touchées par les dérives du guru. Spatz prenait ainsi des adolescentes (élevées à Nyima-Dzong) à son service domestique, dès l’âge de 12 et 13 ans, et les utilisaient secrètement pour satisfaire ses besoins sexuels sous prétexte de pratiquer des «rituels tantriques».

 

La difficile reconstruction

En sortant de cette organisation, nous avons tous eu le plus grand mal à nous adapter au monde et à nous reconstruire psychiquement. Certains d’entre nous ont la grande tristesse d’avoir des parents qui continuent à défendre Robert Spatz qu’ils vénèrent comme une émanation de Bouddha sur terre plutôt que de prendre le parti de leurs enfants.

Le procès...

En 2016, Robert Spatz a été condamné en première instance pour de multiples chefs d’accusation, notamment pour prise d’otage d’enfants avec circonstances aggravantes de torture, abus sexuels et viol de jeunes adolescentes, et plus de cent actes répréhensibles allant de l’usage de faux, d’extorsion en passant par le blanchiment d’argent. Nous espérions que cette décision serait définitive mais Robert Spatz, disposant de fonds suffisants lui permettant de faire traîner la sentence qui était somme toute légère compte tenu des charges (4 ans de prison avec sursis et amendes), et OKC (partiellement acquitté car considéré comme victime de Spatz) ont interjeté appel.

2018 Verdict : irrecevabilité des poursuites !

Des années d’enquête et de procédure judiciaire que la cour a balayées d’un revers de la main. Les témoignages, que ces personnes ayant grandi au sein de la secte ont livré après de gros efforts pour surmonter leurs émotions, n’auront finalement même pas été examinés. Lire Plus

2019 : L'appel en Cassation

L’état Belge et les parties civiles décident de faire appel en cassation de l’appel gagné par la Spatz/OKC. Après plusieurs mois d’attente la date du 12 Juin est fixée.
La cour de Cassation suit l’avis de l’avocat général et annule le verdict de l’appel de la cour précédente : l’entièreté du précédent jugement est cassé. Nous attendons maintenant un nouveau procès début 2020.

C’est une très bonne nouvelle pour toutes les parties civiles et en fin de compte pour toutes les victimes de Robert Spatz aka Lama Kunzang, qu’elles soient parties civiles ou pas, nous avons maintenant la chance de pouvoir être reconnu comme victimes et survivant-es dans cette affaire et avons enfin un avantage après avoir détruit 90% des arguments technique de la défense de la secte vu l’impossibilité de réutiliser des points de défense déjà cassé dans leur argumentaire de défense dans le but d’expulser la totalité des parties civiles du procès.

Affaire à suivre !

2020 : un tout nouveau procès !

Après un début de procès en février 2020 celui-ci  a été interrompu à cause de la COVID-19 au moment où il aurait dû se tenir : février, mars, avril, mai.
Avec le Coronavirus nous en sommes encore aux témoignages des parties civiles après avoir entendu les témoignages à décharge de la défense et les parties civiles à propos des abus sexuels.

La suite va se dérouler du 23 au 30 juin 2020 avec les témoignages des parties civiles restantes.

Septembre 2020 se sont déroulé les plaidoiries des parties civiles et des prévenus. 
Prochaine étape : Jugement 2 Décembre 2020

Verdict : Coupable, 5 ans avec sursis

Robert Spatz reconnu coupable d’abus sexuels sur mineurs, prise d’otages et abus physiques, même indirect sur des enfants mineurs d’âge, séparation d’avec  les parents, emprise et fraude financière.

Media : BX1 – LeSoir NOS NieuwsBlad

C'est trop peu, mais ça s'explique, en partie.

Plusieurs éléments sont venu intoxiquer un jugement plus dur envers l’accusé :

  • Délai raisonnable à un jugement dépassé (20 ans)
  • Aĝe et supposé état maladif de l’accusé
  • Sommes d’argent saisie (qui seront donc remboursées) qui ne correspondent plus à des délits qui ont été prouvé et donc jugé par la cour.
  • Effondrement d’une partie des charges financières (vices de procédure)

Il reste quoi ?

Un article de fond sur la teneur du Jugement du 2 décembre 2020 est encore en gestation, mais de celui-ci plusieurs points peuvent être mis en avant :

  • La reconnaissance des parties civiles comme victimes
  • La reconnaissance des abus sexuels et psychologiques, même si pas tous ont été jugé par la cour (prescription, non-instruis à l’enquête)
  • La reconnaissance des abus physiques, psychologiques
  • Tortures et mauvais traitements, prises d’otages
  • La reconnaissance de l’emprise, de l’endoctrinement de la direction de la OKC, de ses adeptes, des témoins à décharge, des parents.
  • Indemnités financières pour les parties civiles. (encore à déterminer dans certains cas et dans tous les cas encore à exécuter, en fonction du maintien du jugement du 2 décembre 2020)

Réactions à chaud

Pour nous aussi "c'est trop peu", mais nous sommes occupés sur cette affaire depuis 2016, nous avons un recul que la majorité des personnes rentrant en contact avec cette affaire n'ont pas, hors sans comprendre les dessous de cette affaire, le temps (20 ans) qu'il a fallu pour arriver au premier procès en 2016 (4 ans avec sursis dont la secte et Spatz ont fait appel 2018) sans comprendre l'affaire judiciaire et humaine derrière tout cela, c'est en effet incompréhensible, et c'est normal, quasi tout le monde est en lecture de cette affaire en mode 2021, comme si ça venait d'arriver, mais il faut remonter en arrière pour comprendre ce bazar, et une des clefs de compréhension c'est le temps de justice :

En fait le plus dingue de cette histoire c'est comment le principal accusé, armé des meilleurs avocats de la capitale, a depuis 1997 tantôt bénéficié du temps qu'a pris la justice pour mener son enquête, tantôt il a provoqué ses délais et en fin de partie il bénéficie d'une peine plus légère, parce que ses "droits à un jugement dans un délai raisonnable" n'ont pas été respecté... Sans parler des vices de procédures qui ont encore amaigri l'affaire au fur et à mesure des +20 ans qui sont passé entre les perquisitions, l'instruction de l'affaire, le premier jugement fin 2016 et le deuxième jugement d'appel du 2 décembre 2020.
La OKC existe toujours, même si moribonde, même si son cœur s'est déplacé en Espagne, il reste une bande d'irréductible fanatique, vivant directement auprès de Spatz en Espagne. Dans la OKC, l'acquittement se confond avec "arrêt des poursuites", ce qui est absurde, surtout si la reconnaissance de l'emprise de fait l'emporte et bénéficie toute la direction et les responsabilités sont mutée sur son fondateur, Robert Spatz.

Indirectement (ir)Responsable ne veut pas dire Innocent.
Et oui, c'est valide pour les parents aussi.

C'est une affaire compliquée, ancienne, un labyrinthe de témoins dans pas moins de 80 cartons en papier, adeptes, parties civiles et accusés, une affaire que la Belgique n'était pas équipée pour traiter, alors qu'à la même époque l'affaire Dutroux éclatait... Bref...

Tellement de choses à dire, qui ne justifie pas, mais qui peut-être donne un autre regard sur cette Justice qu'il faut préserver, améliorer, renforcer, des lois qu'il faut changer (la prescription) des peines qu'il faut durcir, des moyens à la Justice qu'il faut concrétiser pour doter nos sociétés démocratiques d'une véritable justice accessible et aux services des populations.
Ricardo Mendes
Porte-Parole / Partie civile

Ligne du temps :

  • 1997 – Raid policier Européen sur OKC/Spatz
  • 1997 – 2003 Instruction de l’affaire OKC/Spatz
  • 2003 – 2008 Perdu dans les limbes de la Justice
  • 2008 – Nouvelles plaintes pour abus sexuels
  • 2013 – Perdu dans les limbes de la Justice
  • 2016 – Premier procès
  • 2017 – Premier jugement : 4 ans avec sursis
  • 2018 – Appel du premier jugement par Spatz/OKC
  • 2019 – Contre-Appel en Cassation des parties civiles
  • 2019 – Nous avons remporté l’appel en Cassation contre OKC-Spatz
  • 2020 – Nouveau procès début 2020
  • 2020 – 8 mois d’audiences judiciaires + Covid-19
  • 2020 – Jugement 2 décembre 2020
  • 2020 –  Robert Spatz reconnu coupable, mais seulement 5 ans avec sursis, emprise, abus physiques, pédocriminalité, prise d’otages.
  • 2021 – Spatz se pourvoit en Cassation
     – En cours (à suivre…)

Statut du Procès OKC-Spatz en Belgique

Si pourvoi accepté, nouveau procès, si rejeté, application des peines
Spatz se pourvoi en Cassation 2021 64%
Procès II 2020
2ème Jugement 2020 - 5 ans avec sursis 100%
Pourvoi en Cassation par les parties civiles et l'état belge
Gagné par les parties civiles en 2019 100%
Appel du premier jugement
Gagné par Spatz et OKC en 2018 100%
Procès I 2016
4 ans avec sursis en 2017 100%

Statut Affaire OKC-Spatz en France

Affaire OKC-France et Spatz en 2000
Se termine sur un non-lieu pour Spatz 100%
Instruction terminée, affaire dans les limbes de la Justice Française
Affaire Bernard / Pédocriminalité x6 - abandonné 100%
Affaire I - instruction en cours
20%
Affaire II - Nouvelle Plainte déposée
15%

Table des matières

Media / TV

2021 Vews - RTBF

Lire la vidéo

2019 NRJ12

2018 France 2

2017 Mixe RTL OKC/Autre

2015 docu RTBF

Pour être tenu au courant de la suite :

Lettre d'info

A propos d'OKCinfo

OKCinfo a été lancé fin 2015 en tant que tentative désespérée de dernière minute dans un procès existant lancé par l’Etat belge contre la secte OKC et son gourou Robert Spatz près de 20 ans auparavant.
Les 23 d’entre nous – soutenus par plus de 40 autres jeunes ex-enfants nés de l’OKC – ont depuis lors été soutenus par des avocats talentueux prêts à défendre notre cause.

L’initiative est née de la prise de conscience que si nous, enfants de la première, deuxième et troisième génération, n’allions pas parler, le gourou de la secte et la clique autour de lui manipuleraient le procès et le tribunal pour établir qu’il n’y a pas de victimes, pas de plaintes, rien, que ce n’est pas une secte mais une « communauté d’inspiration bouddhiste tibétaine » persécutée par l’Etat belge.

L’Histoire retiendra une autre verité.

Partager notre histoire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

This post is also available in: EN