Quand le Bouddhisme Tibétain n'a pas de responsable, la seule option reste l'interpellation publique

Bouddhisme Tibétain et Ogyen Kunzang Choling = une dérive sectaire nuisible collective

Depuis 1972 et la création de la OKC, sigle pour Ogyen Kunzang Choling, par Robert Spatz alias Lama Kunzang sous l’égide des plus grandes références du Bouddhisme Tibétain, celle-ci n’a eu de cesse de se prétendre comme un Centre Bouddhiste Authentique ou légitime en utilisant l’image, les noms et la réputation de plusieurs références qui sont passé physiquement par Château de Soleil alias Nyima-Dzong ou “le domaine de la claire lumière” pour les intimes.

Comment OKC a-t-elle utilisé les Tibétains et comment les Tibétains se sont laissé utiliser ? en échange de quoi ? combien d’argent ont-ils reçu de la OKC ou directement de Spatz alias Lama Kunzang ? en quoi “l’offrande de Nyima-Dzong” aux Tibétains est une forme d’achat du silence de toute la hiérarchie Tibétaine de ces “grands maîtres” ?

Exigence Minimum :

  1. Pour la Dissolution d’OKC
  2. Démission du conseil d’administration qui est toujours sous le contrôle de Spatz
  3. Interdiction d’exercer des mandats d’administration à vie
  4. Communiqué de Presse publique avec un véritable dissociation et reconnaissance des faits.
  5. Mise sous tutelle des avoirs de la OKC, transition vers une nouvelle entité hors du contrôle de Spatz et de la direction historique.
  6. Reconnaissance publique et permanente (via une trace physique sur place) des abus sexuels et de la dérive qui a sévit à Château de Soleil alias Nyigma-Dzong avant toute reprise d’activité en rapport avec le Bouddhisme Tibétain et ses représentants
 
Voilà ce qui serait un tant soi peu logique, humain, Bouddhiste de faire avant de prétendre qu’un simple artifice de démission soit l’équivalent d’une véritable dissociation avec son pédocriminel fondateur. Le nom Ogyen Kunzang Choling est entaché à jamais, pour l’éternité.

 

  1. Kangyour Rinpoche (se retourne dans sa tombe à l’idée de ce qui a été fait en son nom et au nom de toute “La Lignée des Maîtres”
  2. Le Seizième Gyalwa Karmapa (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  3. Dudjom Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang) (attestations de légitimité) (EN)
  4. Khyentse Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  5. Dalai-Lama (Visite OKC 92 et légitimise Spatz, confronté en 2018, ne sais pas qui est Lama Kunzang, ce qui n’empêche pas son office de rédiger une attestation de légitimité juste avant les perquisitions de 1997) (EN)
  6. Kyabdje Trulshik Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  7. Rabjam Rinpoche (Abbé de Sechen, Actuel “Directeur Spirituel OKC”) – attestations utilisée en Tribunal par OKC (EN)
  8. Dilgo Khyentse Yangsi Rinpoche (réincarnation du numéro 3 et neveu du numéro 7)
  9. Khentchen Pema Sherab (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  10. Pema Wangyal Rinpoche (fils du numéro 1 et frère du numéro 11, proche de Spatz pendant plus de 20 ans, n’a jamais renié Spatz publiquement ni nettoyer le nom abusé de son père (n°1) est toujours présent sur le site OKC
  11. Jigme Kyentse Rinpoche (le seul de ces “grands maîtres” qui a explicitement pris ses distances et exigé d’être retiré du site OKC et qui a réussi dernièrement, après des années d’attente) un des rares à avoir répondu aux parties civiles, même si tout cela reste très timide comme réaction.
  12. Mingyour Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  13. Ringu Tulku Rinpoche (a encore été empêché d’enseigner à OKC le 4 décembre 2021) prétend vouloir aider les victimes mais n’a pas l’air de comprendre en quoi s’asseoir sur le même siège que Lama Kunzang, dans son Temple, n’a aucune logique, prêcher la bonne parole ne peut pas être utilisé pour faire n’importe quoi n’importe où, il y a d’autres centres qui ne sont pas sous les projecteurs de la Justice à utiliser, libre à lui d’y aller !
  14. Jetsun Khandro Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  15. Taklung Matrul Rinpoche (visite exceptionnelle selon OKC dont la présence a légitimé Lama Kunzang)
  16. Khenpo Tséten (Sechen-OKC) envoyé à Nyima-Dzong pour garder le Temple bien chaud pour l’arrivée des Tibétains une fois “la tourmente juridique passée) par Rabjam Rinpoché avec l’intention d’hériter de Nyima-Dzong une fois les “scandales” judiciaire derrière eux), ce qui leur a été promis par qui ? Robert Spatz alias Lama Kunzang / OKC toujours propriétaire du lieu.
  17. Pénor Rinpoche (attestations FR et EN) (Dernier Responsable Nyigmapa avant que Rabjam Rinpoche y voit un risque juridique et décline la responsabilité,

    En 2021 il n’y a pas de responsables, pas de personnalité juridique, pas de liste de centre agrée, ni d’enseignant agrée, bref, le BT ne veut pas s’institutionnaliser, ne veut pas changer, ne veut même pas regarder en face, en quoi des notions du Dzogchen ou du Vajrayana et la notion de Samaya sont des dangers, il ne reste plus qu’aux Bouddhistes éthiques occidentaux de faire leur propre charte éthique et éventuellement arrêter toute contribution à des centres ou des Lamas qui n’ont pas de position claire sur les abus dans le Bouddhisme Tibétain.

Temple OKC France : Date 2017

Cette photo ou d'autre version de la photo de Spatz occupait les Temples et les maisons des adeptes, les lieux communs, avec en prime des prières de longues vies à Lama Kunzang incorporé aux rituels Bouddhistes

Les Spatzistes

qui ont directement participé dans la mise en place de Lama Kunzang et qui le défendent encore, qui n’ont toujours pas démissionné,ni reconnu la moindre dérive.

  • Robert Spatz (Fondation Kunzang – Dirige dans les faits les actes de Lamten dans OKC Belgique même après avoir orchestré sa “démission” légalement de l’ASBL Ogyen Kunzang Choling
  • Rui Lamten (Sécrétaire Général OKC toujours en poste) – (Admin Fondation Kunzang) (acquitté et reconnu sous emprise)
  • Yana (Complice & Dakini de Lama Kunzang) en partie acquittée dû à une instruction lacunaire sur son rôle dans le procès belge.
  • Tsering Paldron (exOKC? now Bodhicharya Portugal) – Adepte de la première heure avec Lamten, le discernement il est revenu mais ça à mis du temps, entre temps leur fille Tsomo, est sécrétaire du “lamacare” de Robert Spatz en Espagne.
  • Ines (exOKC adept/Avocat Spatz-OKC depuis plus de 30 ans- Bodhicharya Belgium – Karmapa Foundation EU) soit disant neutre ?
  • Guy & Rina (architecte de la structure OKC) – (acquitté et reconnu sous emprise)
  • Paulo (architecte financier OKC) (acquitté)
  • Cabe (OKC Belgique Fondation Kunzang, Fixer) (Jamais accusé et pourtant bras-droit OKC Belgique, inconditionnel de Spatz)
  • Jean-Louis (OKC France) un déni proverbial, lobbyiste juridique efficace, artisan de la manipulation de la vérité lors des perquisitions de 1997 sous l’influence de Lamten, Spatz, Yana. 
  • On pourrait rajouter ici une partie des adultes/parents de la OKC, silencieux, qui ont directement ou indirectement participé dans la dérives de leur “Lama Kunzang” et qui aujourd’hui garde le silence et cache des crimes ou des dérives graves dont ils ont directement ou indirectement connaissance, dont une partie proche de Spatz a directement participé dans les dérives de Lama Kunzang. Ils savent qui ils et elles sont.

Les Bouddhistes, idiots utiles .

  • Rabjam Rinpoché (Karuna-Sechen –  Sechen – “Directeur Spirituel” selon OKC en tribunal)
  • Matthieu Ricard (Karuna-Sechen) combien d’émails et de collaboration entre OKC (Les Danses sacrées du Tibet au Bozar ou l’organisation de venue de Rinpoché) rien d’illégal en effet, sauf que c’est LA raison du fond de cet interpellation, il y a de fait une collaboration entre OKC et MR, purement sur une partie qui très heureusement ne concerne plus Spatz directement, mais qui établis une collaboration de fait sur les aspects religieux avec OKC, d’où cette interpellation, inacceptable pour quelqu’un qui prétend incarner des valeurs bouddhistes. “La secte de Robert Spatz” c’est la Ogyen Kunzang Choling, qui donc a “offert” Nyima-Dzong aka Château de Soleils à Rabjam Rinpoche sinon Lama Kunzang lui même !
  • Khenpo Tséten (Sechen – OKC) placé à Nyima-Dzong par Rabjam Rinpoché, c’est l’idiot utile qui aura pris plus de 10 ans à ouvertement virer Spatz du Temple de Nyima-Dzong, même si le Khenpo n’a rien à voir avec la dérive de Spatz, il n’a jamais démontré avoir l’autonomie pour se dissocier ouvertement de la OKC, de Lamten, de Spatz, ce qui est logique, il n’est qu’un résident sur place, dans un propriété de la OKC, elle même sous l’influence de Spatz.
 

 

Plaidoyer aux Bouddhistes

Depuis 2011 ces Tibétains et leurs facilitateurs occidentaux ont été informé, ils (7,5, 10,11) ont reçu entre autre, un réquisitoire (de l’affaire Française en 2010) listant une partie (largement suffisante) des crimes dont est accusé Spatz et la OKC.

Rabjam Rinpoche a reçu 2016-2017 directement des parties civiles des lettres-témoignages resté sans la moindre attention.

Dalai-Lama en 2018 à Rotterdam. un flop. il reçoit 11 témoignages originaux, inconnu, jamais publié de cas d’abus sexuels en Europe, Asie, USA, il promet une “réunion internationale” avec les chefs d’écoles et “les plus grands maîtres” et puis une fois le projecteur des médias déplacé, c’est aux oubliettes, circuler dans le bon sens tiens !

En 2011 Leur réaction a été de se préoccuper plus de la légalité d’avoir accès a ce document plutôt que du sort des victimes. Ils auraient du dire et faire quelque chose entre 1997 et 2021, hors à part des absences de réponses aux victimes pendant des années ou uniquement depuis 2016 (date officielle selon eux pour laquelle les abus et les dérives de Spatz ont été connu) ces facilitateurs, collaborateurs même indirecte,  n’ont de cesse d’utiliser l’excuse d’un non-lieu juridique en 2001 pour prétendre qu’il n’y avais pas de victimes (4 cas d’abus sexuels dès 97) qu’ils n’ont rien su avant l’arrivée des parties civiles de 2016, que la OKC n’a plus rien à voir avec Spatz, que Spatz n’a plus rien à voir avec la OKC, bref ils tournent autour du pot en se demandant comment ils vont pouvoir justifier leur silence pendant plus de 20 ans.

Ceci n’est pas et je cite “une polémique” ni la volonté d’avoir le dernier mot, il s’agit ici d’honnêteté et d’intégrité, de transparence, de reconnaissance du fait que sans la reconnaissance publique du manque de discernement, que par leur présence,  ces “Maîtres” dû à leur supposée importance très bien racontée en plusieurs pages dans LaLibre, ont eux-même manqué du discernement que leur descendants saupoudre au grand public, mais avec quel crédibilité aujourd’hui ?

Ce n’est pas du Bouddhisme ? dans ce cas alerter vos supérieurs spirituels monsieur Ricard, faites leur comprendre la différence culturelle qui à tout l’air de les paralyser  et la nécessité de se mettre 2 minutes dans la peau des victimes et d’enfin faire leur partie du travail : le nettoyage du Temple, ce n’est pas tout d’enlever la photo, après combien d’année après les perquisitions de 97? ce n’est pas tout d’organiser la pseudo démission d’une association, encore faut-il reconnaître que le seul fait de l’entretenir en vie est une forme de servitude à Lama Kunzang et que OKC, Ogyen Kunzang Choling, est indéniablement et irrémédiable souillé, violé par Robert Spatz, Lama Kunzang.

Dissolution !

Matthieu Ricard n’a rien à voir directement avec la dérive OKC-Spatz, c’est à dire avec les crimes et les dérives qui y ont été engendré.

Il est ici interpellé publiquement, en tant que personnalité publique qui représente defacto le Bouddhisme Tibétain en France depuis de nombreuse années, son profil et sa présence dans les médias sont largement diffusé et aucun journaliste ne lui pose la moindre question sur les dérives connues dans le Bouddhisme Tibétain depuis plus de 40 ans maintenant.

Il n’est pas question de diffamer ce dernier, par contre, en tant que parties civiles et victimes de cette dérive, nous ne pouvons pas accepter les arguments ou la chronologie évoquée dans l’Annexe 3 pas plus que l’hypocrisie de ces apparitions médiatiques qui sont loin de présenter l’envers du décor, que malgré lui sans doute, il se retrouve mêlé, hors si l’importance de “choisir son Maître” c’est son domaine, l’importance de choisir ses amis, ses fréquentations, ses collaborateurs n’a pas l’air de lui percuter le cortex frontal, nous avons décidé de l’interpeller publiquement.

Nous ne pouvons accepter en l’état sa dissociation imaginaire entre l’organisation OKC et ses avoirs (Nyima-Dzong inclus) et Robert Spatz et le fait que la direction OKC siège au sein de la Fondation Kunzang et que des adeptes de Spatz siège aux assemblées générale de l’association OKC et vice versa. Pour reprendre son expression dans LaLibre, “la secte de Robert Spatz ce n’est pas du Bouddhisme” en effet, sauf que “la secte de Robert Spatz, c’est littéralement l’organisation OKC, “l’offrande Nyima-Dzong” qui n’aurait rien à voir avec Spatz, c’est un don de Lama Kunzang, il ne peut pas y avoir de lien plus directe que l’acceptation d’une “offrande” en échange du silence des Nyingmapa’s.

Toute prétention que ce lieu est dans les mains d’un moine de Sechen (alors que la propriété appartient légalement à OKC) n’est qu’une décoration qui encore une fois sert à légitimer la OKC, s’y rendre qui plus est en plein procès judiciaire et prétendre que l’endroit ne peut être damné pour l’éternité tout en gardant ce nom Nyima-Dzong, tout en étant hébergé par la OKC c’est de facto au moins une collaboration directe avec la OKC, la secte de Robert Spatz donc.

Nous ne pouvons accepter l’utilisation du non-lieu partiel en France en 2001 (sur beaucoup de chose sauf sur l’essentiel, les abus sexuels) ce dernier ne peut pas être une raison évoquée pour établir que les abus ont seulement été connu en 2016. c’est tout simplement un mensonge.

Nous avons des lettres qui prouvent le contraire.

Cependant, après des années d’invisibilité, Matthieu Ricard est la seule personne qui peut intercéder auprès des Tibétains, inclus Rabjam Rinpoche, Directeur Spirituel de la OKC, abbé de Sechen, héritier de Dudjom, associé direct de Matthieu dans Karuna-Sechen, qui reçoit Nyima-Dzong en échange de son silence.

Vu l’absence d’organisation ou de personnalité juridique dans le Bouddhisme Tibétain,

vu le silence des principales figures représentant “La Lignée de Transmission” dont Robert Spatz alias Lama Kunzang s’est toujours auto déclaré l’héritier et le porte drapeau,

vu l’absence de réaction depuis 1997 sur la culpabilité ou responsabilité dans le chef de la OKC et de son Lama Kunzang de la part des détenteurs de la Tradition du Bouddhisme Tibétain, indépendamment du résultat des procès.


Il n’y a eu aucune prise de responsabilité, les victimes ont été traitée de folles et la hiérarchie non-existante mais bien présente du Bouddhisme Tibétain, particulièrement Nygima-Pa est toujours dans le déni.



Notre rencontre de 2018 avec le Dalai-Lama a été un fiasco si pas une réaction purement médiatique, dans l’ère de gérer l’attention médiatique, sans la moindre intention de réellement prendre le problème à bras le corps.



En 2021, Ringu Tulku est le premier RInpoché à écouter après un vrai tapage nos demandes et va désormais éviter OKC. (en tout cas physiquement)

Il ne peut pas y avoir de notre vivant, une séparation du fondateurs de la OKC, Robert Spatz, Lama Kunzang, de l’association Ogyen Kunzang Choling, encore moins sans répondre aux demandes cité plus bas. C’est la moindre des choses.

D’ailleurs nos lettres envers les irresponsables du Bouddhisme Tibétain vont être publiée prochainement.

vu le fait que selon notre initiative en Justice, le bouddhisme tibétain n’a rien à voir en principe avec ce que nous avons définis comme le Spatzisme, vu le fait que le conseil de Robert Spatz utilise “La Lignée des Maîtres” et la pseudo authenticité de Lama Kunzang en utilisant le nom, l’image et la réputation de la majorité des plus grandes références Nyigmapa,

pour nous la Justice s’en fout complètement du fait que Spatz se prétend l’héritier de Kangyour Rinpoche ou que son fils en soi la réincarnation d’ailleurs, en effet les croyances de Spatz sur lui même n’ont que très peu d’incidence sur la nature des crimes qu’il a commis, la Justice Belge ou Française ne vont pas statuer sur ces aspects dit religieux; la Justice va juger si il y a dérive sectaire largement inspiré de certains aspect du Bouddhisme Tibétain comme le Vajrayana, le Samaya mais surtout pour des crimes d’abus sexuels, emprise, abus de faiblesse etc..

Le rôle indirecte du Bouddhisme Tibétain dans cette dérive ne sera pas établis par la Justice pour la simple raison qu’il n’y a pas de responsables, il n’y a pas d’organisations, pas de hiérarchie, il n’y a rien, à part la création tardive in-extremis d’une énième Fondation pour aider les victimes alors que l’Occident croule sous pas moins de 5 grands scandales d’abus sexuels depuis plus de 30 ans dans les plus grandes et plus réputées organisation ou centre Bouddhiste Tibétain.

Quand les institutions sont en faillite, il ne reste plus que la place publique pour s’exprimer et arrêter une dérive, qui dans le chef de Spatz continue à l’heure actuelle.

Quel est la responsabilité du Bouddhisme Tibétain dans cette dérive ?

Quand la OKC essayait de se transformer pour paraître plus auto-gérée tout en restant indubitablement asservie à Lama Kunzang

Contexte : cette lettre est écrite quelques années après les perquisitions, Lama Kunzang en 2002 démarre le cirque de sa “maladie”, le but ? organiser son départ de Bruxelles, alors qu’il est encore sous instruction et lancer le mensonge général qu’il est malade, ensuite utilisé pour abuser des victimes (attouchements sexuels déguisé en don d’énergie au Lama)

Read More »
Spatzisme

Enseignement à la Sapinière 9-3-97

Une soupe indigeste qui mélange monologue du dimanche, bavardage sur l”état du monde et référence du Bouddhisme Tibétain, ce texte est à peine 1 sur des dizaines de documents originaux, retranscrit à partir de K7

Read More »

Visite de Kyabjé Trulshik Rinpotché Novembre 1999

Extrait de l’ancien site web OKC, page sur les activités OKC, ici sur la viste de Kyabjé Trulshik Rinpotché Dans le courant du mois de novembre 1999, lors de son voyage à travers plusieurs pays de l’Europe, Kyabjé Trulshik Rinpotché a béni de sa présence et de ses enseignements les différents centres Ogyen Kunzang Chöling.Le…

Read More »
No more posts to show